/* NE PAS SUPPRIMER ==> section pour positionner mega sous-menu /*

Les 7 étapes pour un projet créatif réussi !

Pour être réussi, la création d’un logo, d’une identité visuelle ou d’un site internet doit d’être réalisé dans les règles de l’art !

Répondre aux objectifs, tenir les délais, être force de propositions créatives… Je rends tout cela possible grâce à un processus de travail rigoureux que je suis étape par étape. Ainsi le projet peut avancer sereinement et efficacement

Mes clients quant à eux se sentiront choyés et accompagnés pas à pas de façon professionnelle dans la réalisation de leur projet. 

Mais en quoi consiste mon processus de création et comment je le mets en place dans le cadre de mes missions ?

1 • Le premier contact : parlons du projet !

Tout d’abord il est important d’avoir un premier échange afin de découvrir le client et son projet.

Ici l’heure n’est pas encore au devis, mais à la prise d’informations sur la demande. C’est aussi l’occasion d’en apprendre plus sur le client, de répondre à ses questions et également de me présenter et de lui faire connaître mes méthodes de travail.

Bref il s’agit de faire connaissance !

 

2 • Allons un peu plus loin, voulez-vous ?

Si le premier contact s’est bien passé, c’est le moment d’approfondir sur le projet afin de bien avoir en tête la demande, les contraintes, les objectifs.

J’envoie alors au client un cahier des charges précis avec un maximum de questions sur son projet. Le cahier des charges pour la création d’un logo ne sera pas le même qu’un cahier des charges pour la réalisation d’un site internet e-commerce !

Dans tous les cas, il y a une partie concernant les détails de l’entreprise, les attentes du client, les éventuelles références qu’il aurait en tête, le budget, le planning…etc

L’objectif ici est qu’une fois rempli par le client, le cahier des charges me dévoile tous les secrets du projet, jusqu’aux moindres détails.

Plus le cahier des charges sera précis, mieux je cernerai les besoins et les contraintes du projet.

 

Je ne vous cache pas que le client devra un peu travailler pour cette partie là !

 

3 • Entendons-nous et signons un contrat bonne et due forme

A la lecture du cahier des charges, je vais pouvoir évaluer le temps de travail que me demandera le projet, les techniques et fonctionnalités à inclure dans le processus de création, l’environnement général de la demande…

J’envoie à ce moment là un devis très précis pour que rien n’échappe à la clairvoyance du client. Je met un point d’honneur à être la plus précise possible lors de la constitution de mes devis car cela permet d’éviter tout malentendu dans le futur.

J’y ajoute des conditions générale de ventes qui fixent le cadre légal de mes services, ainsi qu’une facture d’acompte de 30%.

Dès le devis signé et renvoyé, l’acompte versé, et le rétro-planning validé, je suis fin prête pour commencer le projet !

 

4 • Les recherches graphiques

La balle est dans mon camp, à moi de bosser ! En préambule, je commence chaque projet par une phase de recherches et d’inspirations.

Car non une création finale ne se pond pas en un seul coup de génie ! En premier lieu, il est important de s’imprégner du sujet, du secteur, d’étudier la concurrence, de glaner à droite et à gauche des idées de couleurs, de typos, d’univers graphiques….

C’est dans ce méli-melo d’inspirations et de recherches que vont peu à peu naître des idées de créa. Cette phase est essentielle pour ne pas partir tête baissée et ainsi s’adapter à l’individualité de chaque projet.

Je propose alors au client une planche d’ambiance qui présentera un univers correspondant à son projet : formes, couleurs, typographies, visuels… Une fois validé, c’est ce moodboard qui sera le point de départ de ma démarche créative et de mes propositions.

 

 

5 • La phase de création

On chauffe, on chauffe ! Après avoir griffonné des bribes d’idées et quelques croquis, mes idées prennent forme, et je peux enfin proposer au client 2 ou 3 propositions concrètes, accompagnées d’un argumentaire visant à appuyer mes choix.

L’idée ici n’est pas de montrer des créations finalisées, mais plutôt des orientations graphiques bien avancées, pour que le client puisse se projeter dans une des pistes que je lui présente. Bien souvent j’y ajoute quelques visuels de simulation sur divers supports (papeterie, signalétique, goodies…), afin de montrer ce que l’identité peut donner dans son ensemble.

Personnellement je me refuse à présenter plus de 3 pistes graphiques. Mieux vaut quelques créations réalisées avec soin et argumentées plutôt que de se noyer dans un large choix de propositions.

Privilégions la qualité à la quantité !

 

6 • Un peu plus comme ci, un peu moins comme ça…

Arrive enfin le moment des retours du client sur les pistes graphiques proposées.

 

Ceci n’arrive jamais


C’est là que l’on comprend la nécessité de faire valider le cahier des charges, puis le moodboard avant la phase de création. Ce sont des étapes cruciales car si tout a bien été validé pas à pas, et si le client et le graphiste sont en accord sur l’orientation graphique générale à adopter, il y aura rarement de grosses déceptions au moment des retours.

Mais tout peut arriver ! Le client peut adhérer totalement à une proposition comme ne pas aimer du tout. Ou bien demander un mix de deux pistes… 

Il est alors très important de comprendre concrètement ses remarques, et d’en tirer un maximum d’arguments objectifs pour pouvoir retravailler une piste et arriver à une proposition finale et aboutie.

Plus le client sera précis dans ses retours, plus il me sera facile de retravailler efficacement.

Dans mes devis, un nombre d’aller-retours est défini en avance. Il s’agit là non pas d’être psycho-rigide, car je sais être souple selon le projet et il m’est très souvent arrivé de travailler sur plus de modifications que prévu. Habituellement cette phase de retour se passe très bien.

Cependant je tiens à cadrer des échanges qui peuvent parfois durer éternellement car peu constructifs, et également éviter certaines situations inconfortables comme par exemple un client qui changerait le brief initial en cours de projet, ou bien des retours qui contrediraient totalement des validations menées en amont.

Efficacité, réactivité et respect sont ma devise en ce qui concerne cette phase de retours !

 

7 • Et avec ceci ?

Nous arrivons enfin en phase finale !

Le projet a été validé, le client est content, je suis contente car le client est content, le client est content de me savoir contente, bref vous l’aurez compris on nage dans une bulle de contentement !

La dernière ligne droite est de créer les diverses déclinaisons prévues dans le devis et préparer tous les fichiers pour la livraison. Selon le type de projet et le nombre de déclinaisons, cette phase peu prendre plus ou moins de temps. 

Car ce travail de préparation de plusieurs formats (jpg, png, pdf, eps…) pour différents usages (print, digital…) et supports ( par exemple une version du logo avec fond, sans fond, en noir et blanc, en monochrome…) est vite chronophage !

En ce qui concerne les projets prints, très souvent le client souhaite gérer lui-même l’impression, mais je peux également l’accompagner dans cette étape là.

En dernier lieu, ma tâche finale sera d’envoyer au client la facture avec le solde restant, qu’il devra régler dans les délais indiqués dans mes CGV.

 

Conclusion ?

Un projet correctement mené de A à Z ne peut être qu’un projet réussi !

Toutes ces étapes ne sont pas là pour rendre les choses difficiles mais pour s’assurer d’une bonne collaboration et d’un processus de travail réactif, efficace et professionnel. C’est également la meilleure façon de respecter les plannings serrés de rendu.

 

Moi après un projet

 

Je m’applique à accompagner le client à chaque étape pour que le résultat final lui convienne parfaitement. 

Vous êtes à la recherche d’un créatif pour un projet de communication print ou web ?

Les 7 étapes d'un projet créatif réussi, en image !

Contactez-moi