/* NE PAS SUPPRIMER ==> section pour positionner mega sous-menu /*

Webdesigner : un métier entre communication et graphisme

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Webdesigner est un métier d’importance dans le web. Le webdesigner permet de traduire et de véhiculer les valeurs d’une entreprise grâce à son identité visuelle.

En clair, son travail sert de support de communication, mais également d’élément clé dans la perception qu’aura le client d’une marque ou d’un produit. Ses actions et ses créations influenceront le succès ou l’échec du site web d’une entreprise.

 

Quel type de travail fait un webdesigner ?

Le webdesign est un ensemble d’activités artistiques, techniques et économiques liées à la création de sites sur le web.

Le webdesigner peut travailler au sein d’une agence à son compte en tant que freelance.

Voici les différentes missions du webdesigner au sein d’un projet web : 

  1. Analyse du brief du client (Ex : analyse des sites web de ses concurrents).
  2. Recherche créative (brainstorming !) 
  3. Conception créative 
  4. Projet de design (croquis) 
  5. Evaluation, discussion avec le client sur les designs.
  6. Développement (en HTML / CSS / JavaScript).
  7. Validation technique et finalisation.

 

Il est donc un acteur de la chaîne de production d’outils ou de sites web.

 

Responsabilités du webdesigner :

Le webdesigner est responsable de la qualité graphique et ergonomique d’un site, il veille à ce qu’il fonctionne sur tous les types d’écrans (ordinateur, tablette, téléphone portable, etc.) et de navigateurs (IE6, etc.). Il/elle va donc tester le site sur différentes machines avec différentes résolutions, etc.

Le webdesigner est également responsable de l’UX (expérience utilisateur) d’un site. Le parcours de l’utilisateur sur le site doit être fluide, logique, et laisser une impression positive à l’internaute (prospect ou client).

Son rôle est donc d’itérer et trouver des solutions adéquates afin de répondre aux besoins du client. 

Sous la responsabilité du chef de projet ou du directeur artistique, le web designer définit le cahier des charges du produit (site internet, application, etc.) : 

  • Ergonomie, 
  • Mode de navigation, 
  • Arborescence, 
  • Scénarisation, 
  • Identité visuelle, 
  • Charte graphique. 

 

Il s’occupe aussi du design des interfaces dédiées au e-commerce et au e-marketing. Il crée et retouche des pages Web, mais il n’est pas simplement dans la production : Il a une vue d’ensemble du produit fini. C’est précisément ce qui lui permet de dresser une trame cohérente entre les contraintes (type de site web, se différencier sur internet, etc.) et les attentes et valeurs du client.

 

Quel est le niveau de formation d’un web designer ?

Si vous êtes passionné par la conception de sites web, le diplôme n’est pas nécessaire pour entrer dans le monde du webdesign. Vous pouvez suivre quelques cours et formations courtes (8 heures par exemple), ou encore une formation sur le tas auprès d’un studio déjà existant.

Il vous faudra au moins une licence (BAC +3) et une bonne maîtrise d’Adobe Photoshop et Illustrator, ainsi que des connaissances en HTML/CSS. En outre, certaines formations spécifiques vous permettront de développer vos compétences artistiques (webdesigner), rédactionnelles (journaliste, rédacteur), analytiques et ergonomiques (expérience utilisateur et analyse de site).

 

Après le bac

Un cursus de 3 ans après BAC est nécessaire pour préparer le BUT des métiers du multimédia et de l’Internet, ou une licence professionnelle en webdesign, création web, design numérique, services et produits multimédias.

Autre solution : préparer en 3 ans le DN MADE mention numérique.

bac + 2

  • TP Designer web
  • Technicien(ne) développeur(euse)

bac + 3

  • BUT MMI – métiers du multimédia et de l’internet
  • Licence professionnelle techniques du son et de l’image.
  • Différents parcours : infographiste / webdesigner
  • Licence professionnelle métiers du numérique : conception, rédaction et réalisation web 
  • Licence professionnelle métiers de l’informatique : applications web
  • Licence professionnelle métiers du numérique : conception, rédaction et réalisation web
  • DN MADE mentions : graphisme, numérique
  • Diplômes d’écoles spécialisées (type bachelor) dans les métiers du web, de la communication, du design et du multimédia ou d’écoles d’art.

bac + 4

  • Infographie 3D temps réel et jeux vidéos

bac + 5

  • DSAA Design mention graphisme
  • DNSEP option art
  • Master mention création numérique

 

Quelles sont les qualités attendues d’un webdesigner ?

Pour ce poste, il faut être capable de travailler en équipe, avoir de bonnes capacités de communication et être à l’aise avec le développement itératif d’un projet.

creation-de-site-internet-toulouse

Le saviez-vous ?

Le terme « Webdesigner » a été utilisé pour la première fois par Tim Berners-Lee lorsqu’il a écrit un article universitaire intitulé « Information Management : A Proposal ».

Il est ensuite entré dans le langage courant du grand public. Auparavant, les personnes qui concevaient des sites Web étaient appelées programmeurs HTML et étaient le plus souvent des administrateurs de systèmes. Les concepteurs graphiques travaillaient également à la conception de sites Web, mais leur rôle était davantage axé sur la présentation que sur la conception de l’interaction proprement dite – ce que l’on appelle simplement aujourd’hui le « design ».